Le test musculaire

En anglais le mot « stress » signifie tension.
Le stress est la dépense d’énergie nécessaire à l’adaptation de circonstances perpétuellement changeantes.

Un peu de stress, c’est stimulant.
A l’inverse lorsque l’on est soumis à un stress trop important ou prolongé, l’énergie circule moins librement dans le corps, voire même se bloque.

Notre système, après s’être adapté, va compenser (solution à court terme qui demande beaucoup d’énergie au corps)

A force de compenser, l’énergie diminue et les déséquilibres apparaissent sous forme de fatigue, de tensions musculaires, d’insomnie, d’irritabilité, de somatisations, de maladies plus ou moins graves.

Le test musculaire s’effectue par une légère pression sur le bras.
Il sert à déterminer la tonicité du muscle : sous stress le muscle lâche indiquant que l’évènement stressant ou perturbateur est encore présent.

Tout ce qui nous perturbe nous affaiblit !
Une simple analogie ou une réaction similaire peut réactiver une situation douloureuse et nous remettre dans les émotions, les états d’âmes de l’époque.

Le mal être se réactive sans savoir forcément à quoi le rattacher.
Consciemment l’évènement a été oublié mais le corps a tout gardé en mémoire.
Grâce à cet outil d’investigation, véritable grille de lecture, et à des protocoles bien précis le corps nous guide nous donnant le chemin à suivre pour trouver le type de déséquilibre, son origine (récente ou ancienne) mais aussi les équilibrages nécessaires afin que tout devienne possible.

Avoir le choix là où il ne semblait pas y en avoir et ouvrir grand le champ de vos possibilités, voilà l’offre d’un travail en kinésiologie !